Bienvenue ! En Octobre profitez de la Livraison Suivie OFFERTE

Pourquoi faut-il éviter les éponges synthétiques ?

Pourquoi éviter éponges synthétiques

 

Que ce soit pour faire la vaisselle ou pour nettoyer notre maison, l’éponge est un objet indispensable de notre quotidien. Il en existe plusieurs sortes plus ou moins écologiques, à commencer par l’éponge synthétique qui domine actuellement le marché. Saviez-vous que ce petit accessoire, à première vue inoffensif, avait un impact négatif sur notre santé et sur l’environnement ?


Les éponges synthétiques sont-elles à éviter ? Existe-t’il des alternatives plus écologiques ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Les différents types d’éponges

Objet très utile pour faire la vaisselle ou pour nettoyer notre intérieur, l’éponge est présente dans tous les foyers. Il en existe plusieurs sortes :

Pourquoi éviter éponges synthétiques

 

  • Les éponges synthétiques, fabriquées à 100 % à base de plastique.
  • Les éponges végétales, qui sont fabriquées par l’homme à partir de fibres de cellulose. Elles sont souvent biodégradables et peuvent parfois être compostables si elles ne contiennent pas d’additifs. Les éponges végétales sont une option plus durable que les éponges synthétiques, mais notez que certaines peuvent être potentiellement polluantes et toxiques en fonction de leurs procédés de fabrication.
  • Les éponges naturelles, qui sont d’origine animale. Elle sont récoltées en mer et plus particulièrement en Méditerranée. Si elles ne sont pas en voie de disparition, leur exploitation n’est pas à encourager pour autant. 

Dans cet article, nous allons nous focaliser sur les éponges synthétiques qui représentent un impact écologique important et qui sont aujourd’hui encore très (trop) courantes dans nos cuisines.

 

5 raisons d’éviter les éponges synthétique

 

Pourquoi éviter éponges synthétiques

 

1. Un procédé de fabrication pas si propre

    Les éponges 100 % synthétiques sont fabriquées à partir de mousse de résine, qui est un dérivé du pétrole, et qui a pour mission de reproduire la capillarité et le pouvoir absorbant des éponges naturelles. Les procédés de fabrication utilisés pour les produire sont très gourmands en énergie et en ressources. De plus, les colles et autres substances chimiques utilisées pour modifier leur aspect et améliorer leur résistance sont loin d'être

     

     

    2. Le suremballage des éponges

      Les éponges synthétiques sont, la plupart du temps, emballées dans du film plastique non recyclable. Ces emballages finissent ensuite à la poubelle ou dans la nature, favorisant la production de déchets et la pollution des sols et des océans.


      3. Le danger des microplastiques

        Compte tenu de leur composition, l’utilisation d’éponges synthétiques contribue à charger les sols et les eaux en microplastiques.


        Les microplastiques sont de minuscules particules de plastique qui sont aujourd’hui retrouvés un peu partout dans l’environnement, autant dans les sols que dans les milieux marins. Ils peuvent provenir des déchets plastiques, mais également des produits cosmétiques.


        Ces microplastiques ont des effets toxiques sur les organismes qui les ingèrent. Étant de vrais “éponges à polluants”, ces petites particules absorbent et accumulent les polluants présents dans leur environnement et se retrouvent ensuite ingérées par les poissons, les mammifères marins ou les oiseaux de mer. L'absorption de microplastiques par ces animaux peut nuire à leur reproduction et fortement perturber leur système hormonal, provoquant de forts déséquilibres dans l’écosystème.

         

        4. Des objets non recyclables et non biodégradables

          En moyenne, on estime qu’un Français changerait entre 7 et 9 fois d’éponge à vaisselle tous les ans. Un rapide calcul nous permet de nous rendre compte de l’énorme quantité de déchets créée rien que pour laver notre vaisselle. De plus, ces déchets ne sont ni recyclables, ni biodégradables, et finissent ainsi dans les décharges, incinérés ou dans la nature.


          Les éponges synthétiques favorisent fortement la production de déchets et la diffusion des microplastiques.

           

          Pourquoi éviter éponges synthétiques

           


          5. Un risque pour la santé
            Selon une étude réalisée en 2017, il serait recommandé de renouveler ses éponges chaque semaine pour éviter la prolifération de germes et bactéries nocives. Un geste que peu de gens font, et qui demanderait un budget très conséquent.

            En effet, les éponges synthétiques sont de vrais nids à bactéries et de parfaits incubateurs compte tenu de l’environnement chaud et humide dans lequel elles évoluent. Côté hygiène, on a vu mieux ! Il a d’ailleurs été prouvé que les éponges contenaient plus de bactéries que la lunette de nos toilettes, et que certaines pouvaient être potentiellement pathogènes et à l’origine de maladies intestinales.

             

            Le bilan est très clair : l’éponge synthétique est à éviter au maximum, autant pour préserver notre santé que pour limiter notre production de déchets. Mais par quoi peut-on la remplacer ?

             

            L’alternative zéro déchet idéale : l’éponge lavable HeyJute

            Si vous êtes à la recherche d’une éponge durable, écologique, économique et fabriquée en France, rendez-vous sur la boutique HeyJute.fr

             

            Eponge Lavable HeyJute

             

            Nous y proposons une éponge lavable fabriquée de manière artisanale en Gironde, à partir de fibre de jute 100 % naturelle et de coton. Elle est réutilisable des centaines de fois, très robuste, et vous durera des mois ! Il s’agit d’une excellente alternative aux éponges synthétiques, puisque nos éponges HeyJute :


            • sont durables ; 
            • sont respectueuses de votre santé et de la planète ;
            • font fonctionner l’économie locale et privilégient les circuits-courts ;
            • vous feront économiser de l’argent à moyen terme.

            Notre éponge lavable est composée de 2 côtés :


            • un côté Jute, qui permet de frotter sans agresser les surfaces ;
            • un coton doux en coton, parfaitement absorbant.

            Au niveau du nettoyage et de l’entretien, il suffit de la glisser régulièrement dans la machine à laver ou même dans le lave-vaisselle, et le tour est joué.


            Et surtout, lorsqu’elle est en fin de vie, ne la jetez pas ! Notre éponge est compostable dans un container textile et sera réutilisée en isolant pour habitation.


            Au niveau de l’emballage, nous garantissons un packaging zéro plastique et recyclable, pour vous garantir un produit à très faible impact environnemental.


            Comme vous l’aurez compris, les éponges synthétiques sont à éviter autant que possible, autant pour des raisons de santé et d’hygiène que pour des raisons écologiques. Heureusement, il existe aujourd’hui de nombreuses alternatives pour les remplacer, dont notre éponge HeyJute. Nous espérons que cet article vous aura été utile !


            Et vous, quels sont vos indispensables pour faire la vaisselle en mode zéro déchet ?