☀️ SOLDES D'ÉTÉ ! Profitez de nos créations artisanales fabriquées en France à prix réduiti !

Microplastiques : qu'est-ce que c'est et pourquoi sont-ils dangereux ?


Avez-vous déjà entendu parler des microplastiques ? Ces minuscules particules de plastique sont aujourd’hui partout autour de nous et posent de sérieux problèmes environnementaux.

Les microplastiques, qu’est-ce que c’est et pourquoi sont-ils dangereux ? On vous dit tout.

Les microplastiques, qu’est-ce que c’est ?

plastique océans

On vous dit tout ce qu’il y a à savoir sur les microplastiques.

Qu’est-ce qu’un microplastique ?

Les microplastiques, à distinguer des macroplastiques qui sont des déchets plastiques volumineux (bouteilles, pailles, sacs, etc.), sont des particules de plastique minuscules, voire invisibles à l'œil nu, qui mesure moins de 5 mm. Ces déchets plastique se trouvent aujourd’hui partout autour de nous : dans les océans, les lacs, les rivières, les cours d’eau, les littoraux, mais aussi dans l’air et la terre.

D’où viennent-ils ?

On distingue 2 types de microplastiques :

  • les microplastiques primaires, qui sont des déchets plastique contenus dans les vêtements en matières synthétiques ou dans les cosmétiques par exemple et qui se déversent dans l’environnement sous leur forme initiale ;
  • les microplastiques secondaires, qui sont issus de la dégradation ou de la transformation d’objets plastique de plus grande taille. Lorsqu’ils sont exposés aux éléments (soleil, eau, intempéries, etc.), ces déchets se fragmentent et se dispersent dans l’environnement sous forme de microplastiques.

Le plastique étant très peu cher, résistant et polyvalent, c’est une matière très plébiscitée par les industriels. C’est notamment le matériau qui compose les éponges synthétiques. Ces petits objets pourtant si anodins sont en partie responsables de la prolifération des microplastiques. En effet, ils s’en libèrent des milliers dans l’eau à chaque fois que nous faisons la vaisselle ou le ménage. En outre, les éponges synthétiques ont une durée de vie relativement courte et ne peuvent pas être recyclées. Elles finiront donc toutes dans la nature et se dégraderont en laissant des millions de microplastiques derrière elles.

éponge lavable

C’est pour pallier ce problème que nous avons conçu nos éponges écologiques HeyJute®. Garanties sans microplastiques, elles sont composées de matières 100 % végétales et biodégradables : le coton biologique et la fibre de jute. Retrouvez-les dès à présent sur notre boutique.

Les dangers des microplastiques

déchets plage

Les microplastiques sont présents partout dans l’environnement : autant dans les cours d’eau que dans la terre, dans l’air, dans les océans et dans les fonds marins. On estime aujourd’hui que 10 % de l’ensemble des plastiques produits depuis leur invention auraient terminé leur vie dans les océans.

À l’heure actuelle, les plastiques les plus retrouvés dans l’environnement sont le polyéthylène (qui compose notamment les anciens sacs à usage unique), le polypropylène (qui compose les boîtes en plastique alimentaires) et le polystyrène (le plus souvent retrouvé dans les emballages).

Cette omniprésence de plastique dans l’environnement pose de nombreux problèmes, notamment pour les animaux et espèces marines qui les ingèrent parfois en très grandes quantités. Le plastique contient de nombreux additifs qui sont des contaminants chimiques nocifs pour l’organisme. Il peut également nuire à la reproduction et avoir des effets de perturbateur endocrinien. Et le danger ne s’arrête pas aux animaux : les humains aussi sont exposés à ces microplastiques : ils sont présents dans l’air que nous respirons, et dans les animaux, poissons et crustacés que nous consommons.

Et le problème, c’est que ces microplastiques ne se biodégradent pas et qu’ils contribuent à une pollution permanente.

Si une meilleure gestion des déchets plastiques est une solution pour limiter les microplastiques secondaires, le dernier rapport de l’UICN souligne le fait que les microplastiques primaires liés à l’utilisation de véhicules et au lavage du linge contribuent davantage à la pollution plastique

Les microplastiques primaires que l’on retrouve le plus dans les océans sont liés aux :

  • Textiles synthétiques, qui représentent 35 % du total des déchets microplastiques primaires présents dans les océans. Les fibres de plastique contenues dans ces textiles sont libérées dans les eaux usées à chaque lavage sous l’effet des frottements et de l'eau chaude ;
  • Pneus, qui représentent 28 % des déchets microplastiques primaires ;
  • Peintures marines utilisées pour construire et entretenir les bateaux de plaisance ou commerciaux, qui contiennent plusieurs types de plastiques (polyuréthane, époxy, vinyles, laques, etc.). Ces particules de plastique se trouvent aujourd’hui en très grande quantité dans les océans ;
  • Produits d’hygiène, qui contiennent souvent des microbilles de plastique. Si celles-ci sont désormais interdites en Europe, aux États-Unis et au Canada, elles sont encore utilisées dans de nombreux pays.

plastique

Microplastiques : quelles sont les solutions pour les éviter ?

La plupart de nous en sommes désormais conscients : le plastique est un matériau dévastateur non seulement pour la planète, mais aussi pour la santé. Il est donc primordial de limiter son utilisation au maximum.

Pour cela, il faut se tourner vers des objets du quotidien composés de matériaux éco-responsables. Voici quelques exemples :

  • remplacer la vaisselle jetable par de la vaisselle réutilisable ;
  • remplacer les pailles en plastiques par des pailles en inox, en verre ou en bambou ;
  • remplacer les éponges synthétiques par des éponges lavables en coton bio ;
  • privilégier les matières naturelles et durables dans nos produits textiles, comme le lin, le chanvre, la toile de jute, le coton biologique, le bambou, etc. ;
  • limiter au maximum les emballages alimentaires en achetant en vrac ou en favorisant les emballages en verre (qui peuvent être réutilisés) ou en carton ;
  • éviter de consommer des chewing-gums ;
  • boire l’eau du robinet et investir dans une bonne gourde en inox ou en verre pour éviter d’acheter des bouteilles en plastique ;
  • apporter ses propres sacs réutilisables au supermarché.

Et vous, quelles sont vos meilleures astuces pour limiter votre consommation de plastique

Les microplastiques étant très nocifs pour la santé et l’environnement, ces quelques gestes permettent de limiter la pollution par le plastique. Pour vous aider dans votre transition vers un mode de vie plus éco-responsable, n’hésitez pas à découvrir nos produits réutilisables, durables, biodégradables, zéro déchet et made in France sur notre boutique.

zéro déchet

Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés