Bienvenue ! En Octobre profitez de la Livraison Suivie OFFERTE

Pollution plastique des océans : que faire ?

La pollution plastique est aujourd’hui un fléau qui met en péril la biodiversité, notre santé, ainsi que les écosystèmes marins. Un problème qui ne fait que s’accentuer et qui continuera à s’aggraver si aucune action n’est prise. Comment agir contre la pollution plastique des océans ? Nous vous donnons quelques éléments de réponse.

 

Pollution plastique des océans : que faire ?

 

La pollution plastique des océan, un fléau environnemental

Qu’est-ce que la pollution plastique et d'où provient-elle ?

La pollution plastique est une pollution engendrée par une accumulation de déchets en plastique dans l'environnement. Il s’agit d’un phénomène qui touche tout particulièrement les océans et qui menace la vie marine ainsi que notre santé. Si de nombreux déchets sont aujourd'hui présents dans les océans, les déchets plastiques représentent près de 95 % de l’ensemble des déchets marins dans certaines zones.

Ces dernières années, la production industrielle de plastique a drastiquement augmentée, le plastique étant une matière bon marché, résistante et facile à produire. Mais cette matière a une durée de vie bien plus longue que sa durée d’utilisation. En effet, de nombreux objets en plastique sont destinés à un usage unique et donc jetés à la poubelle après une seule utilisation. Pour les producteurs de plastique, il est malheureusement moins cher de les rejeter que de gérer leur fin de vie.

Ainsi, seulement 21 % des plastiques sont recyclés en France. Le reste est incinéré ou jeté dans la nature. Une grande majorité des déchets plastiques provient des rivières et des terres avant de se retrouver dans les océans. A cause des courants marins, ces déchets arrivent même dans des zones sans activité humaine (dans la région Arctique par exemple).

Une fois dans la nature, le plastique s’échoue sur la plage, finit dans les fonds marins ou flotte à la surface puis se désagrège en micro plastiques sans jamais se dégrader complètement. Ces micro plastiques sont très difficiles à détecter et impossibles à retirer.

Pollution plastique des océans : que faire ?

L’impact des déchets plastiques

La pollution plastique des océans met en péril les écosystèmes aquatiques et la biodiversité. On estime que ce sont 693 espèces marines qui sont menacées par ce fléau. Les déchets présents dans les cours d’eau et les océans se retrouvent ingérés par les animaux marins, qui les confondent avec leur proie. On estime qu’une très grande majorité des oiseaux de mer ont aujourd'hui du plastique dans l’estomac, et un bon nombre d’entre eux se retrouve enchevêtré dans ces déchets.

Mais les animaux ne sont pas les seuls à être impactés. En effet, la pollution plastique des océans a également des effets néfastes sur notre santé, puisque les micro plastiques passent dans notre chaîne alimentaire et peuvent provoquer des perturbations hormonales, des risques de stérilité ainsi que des troubles de la croissance.

Pollution plastique des océans : que faire ?

Comment agir contre la pollution plastique des océans ?

Si aucune mesure n’est prise et que la production ne ralentit pas, la pollution plastique des océans pourrait doubler d’ici 2030. D’un point de vue global, certaines actions pourraient contribuer à améliorer la situation, comme par exemple :

  • l’interdiction des plastiques à usage unique ;
  • la recherche d’alternatives durables ;
  • une meilleure gestion des déchets et une augmentation du recyclage ;
  • une réduction de la production de plastique. 

Si les gouvernements et les entreprises doivent prendre des mesures, nous avons également une responsabilité et un rôle à jouer en tant que citoyen et consommateur pour diminuer la pollution plastique des océans.

 

Pollution plastique des océans : que faire ?

 

5 actions pour lutter contre la pollution plastique des océans

Au niveau domestique, le meilleur moyen de lutter contre la pollution plastique des océans est de diminuer notre consommation de plastique. Pour se faire, voici 5 actions que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

1. Nettoyer les plages.

Si le coeur vous en dit, pourquoi ne pas donner un peu de votre temps et collecter les déchets sur la côte ? Vous avez la possibilité de participer à une opération de collecte en vous inscrivant sur le site Initiatives Océanes, ou tout simplement de ramasser les déchets que vous croisez pendant votre jogging sur la plage par exemple. Chaque geste compte !

2. Bannir les objets en plastique à usage unique.

Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne crée pas ! Bannissez de votre quotidien les objets en plastique à usage unique, et remplacez-les par des alternatives durables et écologiques. Pour se faire, voici quelques gestes à mettre en place :

  • Remplacez vos cotons-tiges par un oriculi.
  • Préférez les brosses à dents en bambou à celles en plastique.
  • Munissez-vous de pailles en verre ou en inox et refusez les pailles en plastique.
  • Emportez toujours avec vous des couverts nomades réutilisables, et refusez la vaisselle jetable.
  • N’achetez plus de bouteilles en plastique, et ayez toujours une gourde en verre ou en inox sur vous pendant vos déplacements.
  • N’utilisez plus d’éponges synthétiques, et passez aux éponges lavables.
  • Lorsque vous faites vos courses, limitez un maximum les emballages et achetez en vrac autant que possible. Le verre et le métal étant des matières 100 % recyclables à l’infini et bien plus durables que le plastique, veillez à les favoriser.

Chez HeyJute®, nous sommes conscients du danger de la pollution plastique sur notre environnement. Nous avons pour vocation de vous aider au quotidien à entretenir votre intérieur de manière écologique grâce à nos éponges en toile de jute lavables.

Pollution plastique des océans : que faire ?

Terminées les éponges synthétiques, passez à une alternative durable ! Nos éponges lavables sont composées de coton et de toile de jute, fabriquées en France et lavables en machine ou au lave-vaisselle. Après plusieurs mois de bon et loyaux services, l’éponge HeyJute® pourra être compostée. Faites un geste pour la planète et passez aux éponges lavables en cliquant sur ce lien !

3. Favoriser les matières plus durables.

Pour conserver ou transporter vos denrées alimentaires, munissez-vous ou récupérez des contenants en verre ou en inox. Comme précisé plus haut, ces matériaux sont recyclables et surtout bien plus adaptés au contact alimentaire que le plastique.

4. Ne pas laisser de trace.

Ce conseil relève du bon sens, mais il est tout de même important de le rappeler. Où que vous alliez, veillez à ne pas laisser de traces de votre passage. Que vous fassiez un pique-nique ou que vous organisez une sortie à la plage, ramassez vos déchets avant de partir, jetez-les à la poubelle et recyclez-les si possible.

 

 

5. Recycler et composter.

En parlant de recyclage, pensez à vous informer sur les règles de tri sélectif de votre commune et effectuez un tri adapté afin de limiter la pollution. Si possible, compostez vos déchets organiques afin qu’ils soient réutilisés en tant qu’engrais.

La pollution plastique des océans est un phénomène grave, qui doit être pris en charge au plus vite sous peine de voir de nombreuses espèces marines disparaître. Nous espérons que cet article vous aidera à limiter vos déchets plastiques.

Et vous, quels sont les gestes que vous avez mis en place pour diminuer votre consommation de plastique ?


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés