-5% code PRINTEMPS

Zéro déchet : 4 idées reçues à combattre


Le zéro déchet a le vent en poupe depuis quelques années. Heureusement, nous sommes de plus en plus nombreux à réaliser qu’il est temps d’agir contre le réchauffement climatique. Cependant, certaines personnes hésitent encore à sauter le pas, notamment à cause de nombreux préjugés. Voici les 4 idées reçues sur le zéro déchet qu’il est important de combattre.

4 idées reçues sur le zéro déchet à combattre

Vous hésitez encore à adopter un mode de vie zéro déchet ? Voici les préjugés et idées reçues dont il est important de vous défaire une fois pour toutes.

1. Le zéro déchet, c’est cher.

argent

Oui et non. La réponse est à nuancer.

Prenons l’exemple des produits en vrac. En magasin bio ou spécialisé, ces denrées alimentaires, vendues sans emballage, sont bien souvent issues de l’agriculture biologique et de bonne qualité. Donc effectivement, elles seront vendues plus chères que le même produit premier prix issu de l’agriculture conventionnelle emballé chez une grande surface.

En ce qui concerne les objets, il est important de considérer leur durée de vie et de se projeter sur le long terme pour réaliser les économies qu’ils peuvent représenter. Oui, une éponge synthétique en plastique coûte très peu cher. Mais combien de fois par an devez-vous la remplacer ? À l’inverse, une éponge lavable en coton bio coûte une dizaine d'euros. C’est un investissement plus important sur le court terme, mais qui sera rentabilisé sur le long terme. Pourquoi ? Car elle durera plusieurs mois, voire plusieurs années !

D’autre part, ce simple geste vous permettra d’éviter de mettre votre santé en danger et de ne plus participer à la pollution plastique des océans.

2. Le recyclage est la solution la plus écologique.

déchets

Encore une fois, la réponse n’est pas si simple. Le recyclage est un excellent moyen de réutiliser une matière déjà produite pour concevoir un nouvel objet. Cependant, c’est une pratique qui a ses limites, dans le sens où :

  • le recyclage entraîne beaucoup de transports et de logistique ;
  • le processus de recyclage est gourmand en énergie ;
  • certaines matière comme le plastique ne sont recyclables qu’une seule fois, et le produit obtenu est un plastique de qualité médiocre

Ainsi, si possible, évitez certains déchets ou réutilisez-les avant de les mettre dans le bac à recyclage. Concrètement, cela veut dire refuser les sacs à usage unique lorsque vous passez en caisse et utiliser des cabas réutilisables à la place, ou alors transporter des couverts et des pailles réutilisables sur vous en permanence pour éviter d'utiliser des couverts jetables.

3. Le zéro déchet, c’est un retour en arrière.

cuisiner

Un mode de vie zéro déchet inclut de :

  • cuisiner maison ;
  • aller faire ses courses sur le marché ;
  • utiliser l’électricité de façon responsable ;
  • utiliser l’eau de manière économe ;
  • etc.

En somme, mettre en place des actions simples et naturelles qui tombent sous le sens. Il est important de considérer ces gestes comme un retour au bon sens dont nos aînés faisaient preuve, et non pas comme un retour vers le passé.

Après la publication du dernier rapport de synthèse du GIEC, il est clair que notre façon actuelle de consommer doit changer.

4. En tant que citoyen, à notre échelle, nous ne pouvons rien changer.

voter

Nous sommes d’accord que pour établir des changements durables, les entreprises et les États doivent mettre en place des actions en accord avec l’urgence climatique. Il n’y a pas de doute là-dessus. En revanche, il est contre productif de penser qu’en tant que citoyen, nous devons simplement attendre que les choses se passent.

Dans un premier temps, nous vivons en démocratie et avons le pouvoir d'élire les personnes en charge. Voter pour le parti politique qui vous semble le plus agir pour l’environnement est donc primordial, autant au niveau national qu’au niveau municipal.

Par ailleurs, nous sommes tous consommateurs. Nous achetons des produits industriels ultra transformés et, de ce fait, nous définissons la demande. En diminuant voire en stoppant complètement d’acheter ce type de produit et en redirigeant notre demande vers des produits plus respectueux de l'environnement, les industriels n’auront pas d’autres choix que de se plier à cette tendance. 

Lancez-vous dans le zéro déchet avec HeyJute®

HeyJute® propose des produits durables, zéro déchet et made in France pour vous accompagner dans votre transition vers un mode de vie plus éco-responsable. Voici comment débuter le zéro déchet en quelques étapes.

Première étape : changer sa façon de consommer.

Un geste qui permet de diminuer facilement son empreinte écologique, c’est tout simplement d’acheter moins et mieux.

Concrètement, cela veut dire redonner un sens à sa consommation, éviter les achats compulsifs, et réfléchir avant de sortir la carte bancaire. Achetez ce dont vous avez besoin, et, si possible, tournez-vous vers une option qui va être durable dans le temps. Acheter local aide également à réduire son impact carbone.

recycler

Pour vous aider à prioriser le traitement de vos déchets, la règle des 5R établie par Béa Johnson est un excellent outil.

  1. Refuse (refuser) : dire non à ce dont on n’a pas besoin, comme les échantillons, les flyers, les pailles, les sacs et couverts en plastique, etc. 
  2. Reduce (réduire) : consommer moins et de manière plus réfléchie, et se séparer des choses inutiles que l'on possède (donner, vendre, etc.)
  3. Reuse (réutiliser) : privilégier la seconde main, abandonner le jetable autant que faire se peut pour privilégier des solutions réutilisables. 
  4. Recycle (recycler) : en dernier recours, seulement si les pratiques précédentes ne sont pas possibles.
  5. Rot (composter) : composter ses déchets organiques en utilisant un composteur individuel ou un composteur collectif. 

Pour conclure, n'oubliez surtout pas : le meilleur déchet, c’est celui que l’on ne produit pas ! Et si déchet il y a, faites les bons choix.

Étape 2 : remplacer ses objets et produits avec des alternatives durables, petit à petit.

À mesure que vous utilisez vos objets et produits du quotidien, trouvez des alternatives plus écolos pour les remplacer une fois vides / usées / terminés.

En cuisine, cela peut se traduire par remplacer votre éponge jetable en matière synthétique par une brosse en bois ou par une éponge lavable en coton bio et toile de jute. Retrouvez l'éponge vaisselle HeyJute® durable et fabriquée en France en cliquant ici.

Dans la salle de bain, troquez vos lingettes démaquillantes et cotons jetables contre des cotons lavables ou des lavettes pour le visage. Pour cet effet, nos essuie-tout lavables sont idéals !

Retrouvez notre guide détaillé pour vous lancer dans le zéro déchet dans cet article. Et rendez-vous sur notre boutique pour découvrir tous nos accessoires fabriqués en France, zéro déchet et éco-responsables.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés